Hi guys! Après une petite période sans chronique, me voici de retour! ( Oh non..)

Pour cette fois-ci, je n’ai pas eu envie de traiter un sujet bien spécifique mais plutôt de vous partager quelque chose. Il est probable que ça n'intéresse qu’une infime poignée de personnes mais ça m’est quelque peu égal, si ne serait-ce qu’une personne entends, assimile et en profite, c’est cadeau. Ce sera pour cette personne ou pour beaucoup plus, mon cadeau de Noël. ( Youpi!! )

Attention, va suivre une confession intime dans 3,2,1…



Je suis rentrée ce soir ( le 24, enfin le 23 mais vu qu’il est 1h du matin bah c’est le 24, trop fort ) d’un séminaire où j’ai eu l’opportunité de monter sur scène devant 800 personnes afin de leurs partager une formation sur laquelle je travaille depuis des mois. Le sujet de cette formation on s’en tape un peu donc je ne m’attarderai pas trop sur le sujet , mais le seul point à retenir dans cette anecdote, c’est ceci :

Ces 800 personnes ont été plus attentives et concernées par mon histoire que par ma formation. Elles ont été plus … captivées par ma façon d’être sur scène que par le contenu. Quel intérêt vous allez me dire? Et bien c’est simple, il est parfois plus important de savoir s’exprimer que d’avoir quelque chose d'intéressant à dire. J’aurai pu leurs raconter que de la merde et faire un exposé sur les licornes, que tout le monde serait resté le cul sur sa chaise pour m'écouter.

A contrario, si j’avais seulement eu une formation du feu de dieu, mais aucune capacité à capter l’attention, personne n’aurait eu l’envie de prendre la peine d’écouter. Ducoup, voici en quelques sorte le sujet de cette chronique si je puis dire…

Avant de monter sur scène, deux autres personnes venaient de passer. La première m’a clairement endormit et la seconde, je n’ai pas comprit un mot. Genre vraiment, et je regardais autour de moi, j’étais pas la seule. Ducoup j’en ai profité pour aller sur Wish et commander pleins de trucs inutiles que je ne recevrais probablement jamais. Puis viens mon tour…

La foule était aussi chaude que le nord de la Russie en Décembre et voilà que monte sur scène une hystérique excitée comme un pédophile dans une crêche. Je venais de dépenser 128 euro dans de la merde chinoise, 2-3 verres de tariquet dans le gosier et là… là, il fallait que je tienne 20 minutes sur scène pour poser toute ma thèse. J’étais dans une flemme olympique, j’avais déjà oublié la moitié de mes notes au moment même ou mon pieds frola la première marche de la scène, et quand les 800 hypocrites se sont mis à m’applaudir pour mon entrée, je me suis cassée la geule en m’entravant dans un cable. Du pur génie, croyez le ou non, je n’avais rien répété, j’y vais au talent.

Tout le monde s’est foutu de ma gueule évidemment, et là, je connais très peu de personne qui ne seraient pas redescendu pour aller se cacher loin.. très loin. Mais comme j’ai été fini à la kronembourg , je suis restée par terre, j’ai enlevé mes talons de chaudasse et j’ai lancé un bon gros : “ Je vais resté comme ça ducoup, au moins si ce que j’ai à dire ne vous plait pas, vous pourrez toujours mater sous ma jupe!” . Et je suis resté 20 minutes assise les jambes écartées comme une clocharde, à faire une formation professionnelle, devant 800 personnes. En une fraction de seconde, les rire moqueurs se sont changés en quelque chose de positif pour moi puisque sur trois intervenants, je fut la première à déclencher une réaction chez ces hiboux empaillés. Même si ce que j’avais à dire ne plaisait pas, je ne pense pas me tromper en disant qu’au moins, j’ai captivé tout le monde. Un peu comme toi, qui est encore entrain de lire mes conneries depuis le début sans vraiment comprendre où je veux en venir et si ça vaut la peine d’être lu jusqu’au bout. Pourtant quelque chose me dis que maintenant tu ne vas plus pouvoir t’arrêter…



Savoir captiver l’attention et s’exprimer est PLUS IMPORTANT que le contenu. Celui qui comprends ça, bah déjà il peut pécho presque tout le monde ou faire de la politique. C’est vachement utile mine de rien.

Bon allez, j’arrête mes conneries et j’entre dans le vif du sujet ( Là généralement j’ai toujours un pote qui me reprend et qui sort : C’est ce que j’ai dit à la petite fille…) J’ai un entourage très chelou, mais en même temps il n’y a rien d’étonnant, puisque je suis la quintessence même de l’atrocité et de la connerie.

Prenez un peu de recul sur vous et votre entourage, saviez vous que votre vie ressemble à la moyenne des vies des 5 personnes les plus proches de vous? Pensez y deux secondes, vous verrez, c’est marrant. Votre situation financière, pro, perso, votre vie amoureuse, votre famille, vos opignons, vos croyances, vos idées, vos rêves, les 5 personnes les plus proches de vous… vous ressemblent plus qu’il n’y parait. Coïncidences? Nope…

On attire ce qu’on est , car on recherche inconsciemment ce qu’on est.
Si vous êtes fauchés par exemple, mais genre vraiment bien fauchés, que vous ne pouvez même pas inviter votre meuf autour d’un big mac. Vous vous verriez trainer avec des petits bourges dans des bars où le café est à 8 euro ( sans le sucre ) ? Nope… Vous ne seriez pas à l’aise en plus de ne pas avoir les moyens de suivre.

SI vous êtes gay, vous allez fréquenter des homophobes?
SI vous êtes témoin de Jéhovah, vous allez fréquenter des putains d’athées qui vous voient comme membre d’une secte?

Bon c’est gros, mais dans l’idée c’est un peu ça. Pour un exemple plus minimaliste et courant, si vous êtes stable dans votre vie, vous allez tomber amoureux d’une fille instable? Et quand bien même ça arriverait, combien de temps resterez vous avec avant de vous pendre avec votre le chargeur de votre iphone?

Là où je veux en venir, c’est que lorsque vous vous surprendrez en train de prononcer, par exemple, la phrase : J’en ai marre de tomber que sur des cons, vous ne pourrez plus faire l’autruche. Vous saurez désormais que si vous les attirés, c’est parce-que vous en êtes le digne représentant. Et si… quand bien même on se refuse à le croire, c’est pourtant logique et surtout très prouvé.

Autre exemple pour comprendre. Lorsque vous faites une critique à quelqu’un, ce que vous faites en réalité, ce n’est pas critiquer la personne, mais avoir une réaction de mépris envers l’un de votre propre trait de caractère.

“- Putain elle me saoule Yvette, elle parle dans le dos de tout le monde, et devant elle dit plus rien
Ok, et tu fais quoi là? Tu parles d’elle dans son dos, mais pourquoi tu ne lui dis pas à elle face à face? “....

Vous voyez l’idée?

“ - J’en ai marre de tes mensonges! On peut pas te faire confiance! “ ( dixit la personne qui a un compte tinder en scred ) La prochaine fois que vous verrez l’un de vos proche critiquer quelqu’un, amusez vous à regarder de plus près la chose qui est reprochée, je mets un billet sur la table que cette même chose, on pourrait la reprocher 100 fois à cette personne.

Moi par exemple, j’avoue avoir envie d’écarteler, parfois, les personnes qui cherchent à TOUJOURS avoir le mot de la fin. Je veux dire, j’ai quand même gagné les jeux olympiques plus d’une fois dans cette discipline...c’est même certainement mon plus gros défaut, ça et vouloir pécho tout ce qui bouge. Bon après il y a prescription, parce-que j’ai quand même toujours raison au final. Je suis née pour éclairer ce monde de ma lumière, c’est comme ça, je l’ai pas choisi hein, je le subit autant que vous. HashtagSecondDegré

J’ai dit plus haut que je n’allais pas entrer dans les détails de la formation que j’ai donné sur scène lors de mon séminaire, mais balécouilles je suis en mode impro depuis le début, et je fais ce que je veux, alors finalement je vais quand même vous en parler un peu. SI vous êtes pas content, bah vous allez lire quand même, parce-que la curiosité c’est super chiant chez un être humain.

Savez vous ce qu’est un standard? Non? Bah tu vois, t’as bien fait de pas partir, tu dormiras moins bête.



ATTENTION : La suite de la chronique sera sans filtre, je parlerais comme je le fais au quotidien, âme susceptible s’abstenir.

Il y a deux catégories de personnes connue et répertoriées dans ce monde. ( Il y en a une troisième en fait, mais on en parlera plus tards alors chipotte pas )

Les forts et les faibles. Le poisson et le pêcheur. Le clou et le marteau. Celui qui se sert et celui qui récolte les miettes. L’enculeur et l’enculé quoi. Appellez les comme vous voulez, moi je les appelles les Rivières ( Les faibles ) et les Montagnes ( les forts ) . Pourquoi? Parce-que.

Les Rivières n’ont pas de standards, ou de bien petits. Elles se contentent de prendre ce que la vie veut bien leurs offrir. Les Montagnes ont de gros standards et vont chercher ce qu’elles désirent vraiment. Exemple :
Un homme Rivière, célibataire, se mettra en couple avec la première femme plus ou moins dans ses goûts qui acceptera de sortir avec lui. Un homme Montagne ne se mettra en couple qu’avec le genre spécifique de femme qu’il désire.

Une rivière prendra le premier job qu’elle trouve pour vite avoir la sécurité de l’emploi. Une montagne va préféré galérer un peu plus pour avoir un Job qui lui convient vraiment selon ses critères.

EN fait, vos standards, ce n’est ni plus ni moins que la liste de vos exigences.

Quel genre de personne je veux être?
Quel genre d’amis je veux avoir?
Quel femme/mari je veux?
Quels sont les comportements que j’acceptent ou non?

Sachez que vous êtes une personne faible, une petite Rivière, si vous “tolérez” certaines personnes dans votre entourage. Si vous subissez votre couple ou que vous bavez constamment sur mieux qu’elle/lui. Etc , etc.

Quand je dis que ces personnes sont faibles, je tiens à y mettre un point d’honneur, car c’est ne pas se respecter suffisamment.

Mais ce n’est pas que ça! C’est aussi savoir tenir ses propres engagements.

Tiens je me mets au sport, tiens je vais manger plus sainement, arrêter de fumer, être plus sérieux au boulot, peu importe. Il est primordiale de faire une liste de ce qu’on veut et de sy tenir. Et lorsque on atteint les standards que l’on s’est fixé, et bah on les augmentent! J’ai eu ça? Bah maintenant je veux encore mieux!

Plus vos standards seront élevés, plus vous aurez ce que vous voulez! Tant que vous vous contentez de prendre les miettes, vous n’aurez jamais la vie à laquelle vous aspirez. Je suis très sérieuse.

Quand je suis montée sur cette putain de scène, je ne voulais pas donner des outils à tout le monde, plaire, être applaudi et basta. J’avais la ferme intention de faire en sorte qu’au cocktail du soir, les personnes auxquelles je pensais viennent me voir et prennent mes coordonnées pour un futur contrat. Je savais parfaitement que ma façon crue de parler, allait choquer, et c’est ce que je voulais. C’est ce que ces personnes là recherchaient, quelqu’un qui n’a pas froid aux yeux. SI j’avais voulu plaire à tout le monde, je n’aurai fait qu’un passage éclair et personne ne m’aurait reconnu le soir.



Croyez vous que des personnes comme Bill gates sont des Rivières? QUe ce genre d’hommes se serait contenté de bosser derrière un bureau sans aspirer à plus et se serait démotivé au moindre échec?



La grognasse qui a écrit Harry potter, qui ici sait combien de maisons d’éditions lui ont dit que son bouquin c’était de la merde avec laquelle on ne se torcherait même pas le juda? Où en est elle aujourd’hui…? La grognasse la plus riche d'Angleterre.

Toi qui te plaint de ne pas pécho une bombe, de ne pas avoir un super job, de ne pas bien gagner ta vie, de ne pas avoir autant d’amis que tu voudrais, le succès que tu reverai d’avoir, toi, petite chenille visqueuse et rampante incapable de s'élancer plus loin que la portée de son propre corps, qu’est-ce que tu attends pour devenir papillon?

Oscar Wilde disait, vise la lune car même en cas d’échec, tu tomberas dans les étoiles.
Arrête de te plaindre et commence à construire ta fusée petite tête.

Soyez méticuleux et exigeants bordel, savoir dire NON c’est augmenter son Leadership! Vous n’êtes pas sans savoir que les femmes aiment les hommes qui savent tenir tête, pourquoi selon vous? On recherche un marteau, pas un clou! Un bon gros marteau , bien viril quand il nous pilone, pas une fraise tagada qui a peur de s'écorcher le frein ou qui a besoin de sa ventoline après nous avoir demandé si on avait jouit ou non par besoin de se rassurer. ( Imaginez la gueule des 800 personnes quand je parlais comme ça... )

Aujourd’hui tout est tabou et il y a une fondation pour soutenir tout et n’importe quoi.
Je suis certaine qu’il y a même des fondations pour soutenir les obèses et lutter contre ceux qui se foutent de leurs gueules.

“ Oui mais tu comprends, on est comme on est, l’important c’est de s’assumer, le regard des gens on s’en fou, de toute façon les hommes aiment pas les filles maigres. “

Du génie. Réussir à faire gober à la population que c’est pas grave d’être gros, moi je trouve ça fort. Qu’on soit bien d’accord, il n’est pas question de se moquer de ces personnes là. Moi je serai plutôt du genre à leur mettre des baffes mais ça c’est moi, après dans le principe, ce que je veux dire, c’est qu’il n’y a rien de normal et d’acceptable dans le fait d’être en surpoids. L’obésité est une maladie et il n’y a vraiment pas de quoi en être fier.

Que ce soit clair :
les hommes n'aiment pas les femmes grosses, de même qu’ ils ne préfèrent pas les femmes maigres.

Ils sont attirés par un ratio poitrine, hanche, taille de 0.7. (silhouette en sablier)
Et ça c'est pas la société qui le dit, c’est la génétique.

Un homme cherche une femme en bonne santé pour porter ses gènes.
Une poitrine généreuse pour allaiter le nourrisson et des hanches larges pour le mettre au monde. C’est primitif, inconscient, c’est la nature.

En somme, il n’y a aucune excuse quand au fait de rester gros ( hormis pour cause de maladie, auquel cas c’est différent, moi je parle vraiment des adeptes du régime Nutella tiramisu au petit dej ) .

Même pour l’hygiène, c’est moyen, c’est pas attirant, on se sent mal dans sa peau, bref aucun avantage. Perdre du poids en soit, c’est pas si compliqué quand on est vraiment déterminé. C’est là que l’on reconnait les Rivières. Elle assument leurs misères et font croire qu’elles sont très bien comme ça. QUi ici , connait une personne en surpoids , qui en est vraiment heureuse?

Malheureusement, tout le monde il est gentil, tout le monde il compatit, et au final cela conforte ces personnes qu’ils ont raison d’être fier de leurs faiblesses. A trop baisser ses standards, on finit par vivre une vie qui n’est pas celle que l’on voudrait.

Dans la vie, chaque individus est confronté à ses propres problèmes. On peut soit s’en plaindre, soit les résoudre. Les Montagnes trouvent une solution, les Rivières trouvent des excuses, et la réussite survient lorsque nos objectifs deviennent plus puissant que toutes nos excuses.

Je pourrais, le matin à 5h15 lorsque mon réveil sonne chaque jour y comprit le dimanche, me dire , oh allez je dors un peu plus puisque je me suis couché à 2h du matin. J’ai la flemme d’aller me cailler la praline pour courir. Pourtant chaque matin à 5h15 je suis dans ma salle de bain, et à 5h30 je suis prête à transpirer.

Je pourrais, le soir me dire : Oh fuck, j’ai la flemme de cuisiner je vais chercher une pizza. Pourtant chaque soir je passe au moins 1h en cuisine pour préparer un festin, même si je mange seule avec ma fille.



Je pourrais, me dire que c’est l’heure de la débauche et ne pas avoir envie de faire du zèle. Pourtant je ne compte plus le nombre de fois où j’ai pu quitter le bureau à 22-23h au lieu de 19h30. Et enchaîner derrière avec le repas, puis le matin a 5h30 pour le footing matinal.

Je pourrais avoir toutes les excuses du monde, et me dire que cette façon de vivre est beaucoup trop excessive, strict voir débile. Je pourrais me contenter de me dire : Mais pauvre conne, tu passes déjà tous tes lundi après midi à l'hôpital pour tes examens, tu sais déjà que tu auras de la chance si tu vis plus longtemps que 35 ans, si ce n’est pas moins, tu es inopérable, accepte le et profite juste de la vie dans ton canapé à bouffer des chips, a regarder netflix. Je pourrais, ouais. Certains le font. Sont ils plus heureux? Sont ils fiers? Honorables? Il n’y a aucune gloire dans le fait d’accepter son sort. Aucune gloire dans le fait de ne pas élevé ses standards. Hors de question, il est clair que dans mon esprit, je suis une machine et que rien au monde ne m’empechera d’obtenir ce que je veux.

Chaque fois que tu te plains d’une chose dans ta vie au lieu de trouver un moyen de la corriger, tu ne donnes que pour seul message, que tu es un lâche. Ne soit pas plus fort qu’un autre, devient simplement plus fort que celui que tu étais hier. Refuse d’accepter ce que la vie te donne, tu dois avoir faim, un crève la dalle, va chercher ce que tu estime mériter. Sort ce putain de cagibi que tu as dans le cul, donne toi à fonds quand tout va bien, et surpasse toi quand tout va mal.

Vous connaissez Inky johnson? Non? Et bien regardez cette vidéo, l’histoire de sa vie, parce-que s’il y a bien une personne qui incarne la force à mes yeux, je pense dessuite à lui.



Combien connaissons nous de personnes qui pleurnichent pour un chagrin d’amour, pour un échec professionnel, une rupture d’amitié, un décés. Ce genre de personnes pour qui la griffure d’un chat serait semblable à la chute d’un immeuble.

Pas plus tards que ce matin, une personne qui étaient dans mes contacts depuis peu, est venue me consulter par sms et m’a dit texto ceci :

“- Dis moi, comment tu fais pour ne plus être au fond du trou après une rupture? J’y arrive pas là, je fais que bader comme un con j’ai même plus envie de sortir…”

Ce à quoi j’ai répondu tac au tac:

“ - Claque toi une couille dans la porte, ça va t’aider à relativiser. Bonne journée “

Suite à quoi, après quelques messages, je lui ait fait comprendre que je ne voulais pas d’une petite chose fragile dans mon cercle et que je lui souhaitait bonne continuation. Pas de temps à perdre avec ceux qui ne sont pas dans mes standards.

Résultat, j’ai moins de numéros dans mon répertoire, mais que de la qualité selon mes exigences.

« Qu’importe la souffrance, qu’elle soit petite ou grande, elle ne rend haineux que ceux qui avaient besoin d’un prétexte pour le devenir et ne tue à petit feu que ceux qui ont peur d’aller de l’avant. »

Adoptez une mentalité de champion, regardez le verre a moitié plein, cessez de vous mettres des barrières limitantes en essayant de vous convaincre que vous ne pouvez pas faire ci ou obtenir ça, vous faites chier le monde avec tant de négativité, car la négativité est une fréquence vibratoire contagieuse qui déprime chaque personne que vous approchez.

Rien de tel que de se lever le matin et de se balancer une bonne video comme celle ci!



Apprenez à vivre sans filtre, il n’y a rien de plus dégradant que de vouloir plaire à tout prix. Soyez qui vous avez envie d’être et devenez le avec conviction.

Si vous voulez gagner plus d’argent, faites le.
Si vous voulez une putain de télé, achetez là.
Si vous voulez multiplier les conquêtes, faites le.
Si vous voulez être un connard, devennez le.
SI tu veux culbuter ta soeur, va vivre dans le nord.

Mais restez fidèles à vos standards, car vous attirerez toujours, ce que vous êtes.

Il m’arrive très souvent de tomber sur des personnes qui me font remarquer que je suis trop :

Prétentieuse
Crue
Moralisatrice
Chiante
Bavarde
Etrange
Sans gêne
Sadique
Bonne.. bon ok ça c’est moins souvent
Prise de tête
Garce
Et j’en passe.

Mais ils ont raison! Je suis tout ça et plus encore! Je le suis parce-que c’est ce que j’ai envie d’être pour ma courte existence, je veux transgresser toutes les règles, choquer tout le monde, me faire pleins d’ennemis, me moquer de tout et de tout le monde. Pas parce-que je suis malheureuse bien au contraire, mais parce-que je n’accorde d’importance à rien du tout...Rien n’est réellement important dans la vie, c’est nous qui donnons de l’importance aux choses.

De même que lorsqu’une personne nous blesses… ce n’est pas elle qui nous blesse, mais nous qui accordons du crédit à ses paroles. Autrement dit si tu te sens bléssé quand on te traite de gay… bah c’est que même toi au fond t’es pas si convaincu de ta sexualité, sinon tu t’en taperait le coquillage et tu lui dirait même qu’il est tout à fait ton genre!

Pour en conclure, parce-que là j’arrive à la fin de ma bouteille de vin et je me leve dans une heure ( oui il est déjà 4h15, j’avoue j’ai été faire à mangé entre temps… ) lorsque j’étais face à ces 800 personnes, sur scène, assise la moule à l’air, sans plus aucune dignité, j’ai fixé chaque personne droit dans les yeux, et je leurs ait fait comprendre que même si je mettais cassé la gueule en public, c’est moi qui était sur scène. Je vous laisse méditer à tout cela mes chatons et je vous souhaite de bonnes fêtes de Noël! Pensez à offrir de beaux godes à vos mamans, et des objets tranchants aux enfants, pour le fun!

Coeur coeur love, xoxo!

Fallen.
Sunday 31 December 2017